Pourquoi je n’ai pas pu m’empêcher de créer ma propre méthode de travail ?

 

Au départ, même si c’est difficile, souvent, on essaye de rester un minimum « dans le cadre », dans de ce que l’on a appris en formation. On aimerait « bien faire » et pour cela, il nous semble logique de suivre le protocole.

 

Ca a été mon cas. Même si, déjà au cours de mes formations, j’étais tiraillée entre mon « syndrome de l’élève modèle » et mon intuition qui me poussait hors du cadre, j’essayais tout de même de « faire pro » et de ne pas trop m’en éloigner.

Et très vite, je me suis sentie frustrée, limitée, je sautais comme une puce d’une formation à l’autre, d’un outil à l’autre. Tout était « bien, sympa, intéressant et même « woaw ! » sur le coup mais ensuite, ça perdait en intensité et je me perdais avec.

 

Sortir tout doucement du cadre 

A ce moment-là, je n’avais pas en tête de créer ma propre méthode de travail. Mais plutôt de trouver ce qui me permettrait d’être (et de me sentir !) alignée dans ma pratique, de voir encore plus de transformations chez mes cliente.

Je sentais que, comme chaque être humain, j’étais unique et j’avais quelque chose de « spécial » à apporter au monde mais je ne savais pas du tout quoi, ni comment.

Je savais juste au fond de moi que tout cela était possible et que c’était « ça ou rien » (non, je ne suis pas du tout catégorique 😜)

Alors je me suis lancée : j’ai commencé par mélanger deux méthodes (l’hypnose et le système peat), puis à faire des consultations à distance (alors que ce n’était pas vraiment reconnu dans mes formations) etc…

 

Ce qui me bloquait…

Et tout de suite, trois grands questionnements (suivis de leur lot de peurs et croyances !) se sont présentés :

  • LA PERTINENCE : Il y a tellement de méthodes connues et reconnues qui semblent fonctionner, tellement de personnes qui ont fait des recherches et y ont consacré leur vie : est-ce vraiment pertinent que j’essaye de sortir du cadre et créer ce qui pourrait n’être qu’une pâle copie ?
  • L’ETHIQUE : Si je m’autorise à sortir du cadre fixé par mes formations/ les outils que j’utilise, est-ce que je ne risque pas de partir en cacahuète sans m’en rendre compte ? D’essayer de prendre le pouvoir sur l’autre, de croire que j’ai la vérité, de ne plus être dans ce qui semble « être juste » ? Si ce n’est pas l’extérieur qui me fixe mon cadre, comment le fixer ?
  • LA LEGITIMITE : Qui suis-je pour m’autoriser à sortir du cadre ? Puisque je ne suis pas médecin, pas formatrice d’une quelconque méthode, qu’est-ce qui me donne le droit de « créer ma propre méthode » ?
 

Bien sûr, à ce moment-là, je n’étais pas consciente de manière si structurée de ce qui se passait dans ma tête. Je l’ai juste vécu au fur et à mesure, j’ai avancé à tâtons, certaine que tout cela était « la vérité » (hum hum !).

Mais j’aurais aimé avoir une idée plus précise de ce qui se tramait en moi pour pouvoir passer plus rapidement ces moments de doutes et suivre mon intuition.

 

Comment je l’ai transformé

En effet, je me suis vite rendu compte qu’au sujet de :

  • LA PERTINENCE, certes, d’autres méthodes existaient mais que je m’y sentais limitée, j’avais la sensation de ne pas pouvoir y exprimer 100% de mes capacités… alors qu’en suivant mon intuition j’avais l’impression d’aller vraiment plus loin.
    Ce qui était confirmé par les questionnaires que je proposais à certaines de mes clientes pour suivre l’évolution de ma pratique et leurs ressentis.
  • L’ETHIQUE, la réponse était simple : il me suffisait de créer mon propre cadre, celui dans lequel mes clientes et moi-même nous sentirions à l’aise, « comme à la maison ».    Alors pour commencer, j’ai signé la charte « Accompagner par l’éthique » qui est le fruit d’un travail collaboratif entre plusieurs accompagnants du mieux êtres. Puis au fur et à mesure j’ai fixé mes propres règles (que tu peux retrouver dans cet article)
  • LA LEGITIMITE, la question n’était pas « qu’est- ce qui me donne le droit de créer ma méthode/ de sortir du cadre ? » mais bien : qu’est-ce qui me pousse à ne pas le faire si ça aide mes clients ? Et bien sûr, cela m’a poussée à travailler ma confiance en moi-même et en ma pratique !
 

En fait, ce cheminement me permet de prendre conscience, une fois de plus, que tout est simple : suis ton intuition en mettant des jalons et tout ira bien.

Je ne le répèterai jamais assez : tout est une question d’équilibre entre le cadre et l’intuition, les formations et les talents innés, le concret et le spirituel etc…

Dans Symbiose  je t’aide à créer ta propre méthode de travail en trouvant l’équilibre entre tes outils actuels et ton intuition, entre tes aspirations et les attentes de tes clientes. Pour te sentir en confiance et alignée dans ce que tu proposes !

Je te souhaite de trouver ton équilibre à toi dans ta pratique 💜
Avec tout mon Amour, 

Elise 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *